le site officiel du ski-alpinisme de compétition - un site de la fédération française de la montagne et de l'escalade
ski alpinisme
Accueil I Calendrier I Résultat I Réglement I Conseil I Club I Formation I Equipe de France       Participer I Organiser I Presse

Avalanches : non,
le risque 3 n'est pas un risque moyen !

 

Partie 1 : Statistiques : 75% des décès en randonnée ont lieu par risque 2 et 3 !
Partie 2 : Les indices de risque 2 et 3 sont ils mal compris ?
Partie 3 : L'étude de l'accidentologie montre qu'une meilleure utilisation des informations du BRA réduirait le nombre d'accident
Partie 4 : Mieux former les randonneurs à exploiter les informations de localisation des pentes à risque
 

Mieux former les randonneurs à exploiter
les informations de localisation des pentes à risque dans le BRA

Les chiffres sont sans appel : dans 73 % des accidents analysés (saisons 2014-15 et 2015-16), la pente dans laquelle l’accident s’est déroulé était décrite  dans le BRA par le biais d’au moins 3 indicateurs (altitude, rosace, texte), ce chiffre monte à 80 % si on ne retient que 2 des 3 indicateurs de localisation.

A la lumière de ces chiffres, on ne peut dresser qu’un constat : une meilleure prise en compte des informations de localisation des pentes à risque signalées dans le BRA et un choix d’itinéraire en conséquence (évitant ce type de pentes) permettrait de réduire significativement le nombre d’accidents.

Pour nous aider à repérer les pentes dont l'inclinaison dépasse les 30°, l'IGN publie désormais en ligne une carte des pentes. Un outils indispensable pour réduire la prise de risque et faciliter le choix des sorties en fonction des conditions.

Peut-être aussi, par indice de risque de 2 et 3, faudrait-il faire abstraction du chiffre (parfois perçu comme réconfortant, en particulier l’indice 2), pour ne retenir que les indications de localisation  des pentes à risques. Même si elle réduit la marge de liberté pour les randonneurs, cette recommandation est simple à prendre pour ce public qui, en principe, prépare son itinéraire et choisit sa course en amont…

Conclusion

L'analyse de 40 cas d’accidents d’avalanche amène aux réflexions suivantes :

  • un effort de sensibilisation et de formation apparaît devoir être mené par les fédérations de pratiquants et les communautés en ligne qui rassemblent un nombre toujours croissant de personnes.

  • un changement de culture est aussi à effectuer sur la question du « sommet à tout prix ». Le « renoncement », ce n’est pas seulement rebrousser chemin dans une pente lorsque l’on a un doute (il est parfois déjà bien tard…), c’est aussi avoir la sagesse d’attendre le moment opportun pour réaliser un projet et ainsi ne choisir que des sorties dont les pentes ne font pas parties des zones ciblées comme étant plus à risque dans le BRA ;

  • la présentation même du BRA peut probablement encore évoluer : meilleure hiérarchisation et meilleure codification de l’information, forme plus graphique, mention de la situation avalancheuse type dans laquelle la journée peut se classer. Tout cela constitue des pistes pour mieux attirer l’attention des utilisateurs sur les éléments clefs du BRA. D’autres pays les ont déjà suivies.

Chaque saison, plusieurs stages de formation « Montagne et Escalade » consacrés à la prévention du risque d’avalanche et aux secours et associés à plusieurs niveaux de « modules » des passeports du montagnisme sont organisés dans les Alpes et dans les Pyrénées : ils sont accessibles à tous les licenciés FFME.

 


Remerciements : à Daniel Goetz et aux centres départementaux de Météo France qui ont bien voulu mettre à disposition leurs archives des BRA et à Frédéric Jarry qui suit toujours avec attention l’accidentologie avalanche pour l’ANENA

L'auteur : Olivier Mansiot est guide de haute montagne et conseiller technique à la FFME en charge des compétitions de ski-alpinisme

 

 

 

 

 


 





 

 

A la une de l'actualité

22/05 : Ortovox rappelle certain de ses DVA par mesure de sécurité. Vérifiez vos versions ! Voir le site
 
25/04 : La saison s'achève à Morzine où Fabien Tagand et Alexis Sevennec remportent le trophée des Hauts forts. Première place féminine pour Sylvie Bas et Catherine Vulliez Résultats
 
10/04 : Valentin Clary, Stéphane Raibaut, Valérie Raibaut, Clément Mosteiro et Pauline Mosteiro sont sacrés champions départementaux de VR pour les Alpes Maritimes, Résultats
 
08/04 : Julien Michelon et Valentin Noebes Toures s'imposent au Grand Béal Résultats
 
07/04 : La victoire est de retour pour Laetitia Roux sur le dernier sprint de la Coupe du monde 2018. Justine Tonso prend l'argent, Baptiste Ellmenreich, Thibault Anselmet, Léna Bonnel décrochent le bronze. Lire l'article
 
05/04 : Publication des chronos individuels réalisés sur le relais du Championnat de France des clubs : Thibault Anselmet, Benjamin Chamoux et Baptiste Ellmenreich signent les seuls chronos sous la barrière des 9 minutes. Lula Martinez s'impose au tour chez les dames, devant Corinne Favre. Bravo à tous les participants ! Résultats
 
03/04 : L'ISMF et la Chinese mountaineering association proposent un open international en chine du 11 au 16 mai 2018 au Mont Gangshika. Deux courses (sprint et VR) sont proposées en même temps qu'une découverte de la région. En savoir plus
 
03/04 : Julien Michelon et Marianna Jagercikova remportent l'étape de Coupe de France de Serre Chevalier Lire l'article
 
01/04 : Avec Madeline Paillard, Benjamin Chamoux et Baptiste Ellmenreich, le club des sports de Chamonix s'impose pour la seconde année consécutive au championnat de France des clubs. Second, le CAF Albertville et 3eme Maurienne ski-alpinisme Lire l'article
 
31/03 : Rendez vous demain pour un départ à 11h a Valmorel. Voir le briefing en ligne Lire l'article
 

Les archives de l'actualité


www.ski-alpinisme.com est un site de la fédération française de la montagne et de l'escalade
© FFME 2012 - reproduction interdite - contact